Welcome to Fransızca Öğretmeni   Click to listen highlighted text! Welcome to Fransızca Öğretmeni Powered By GSpeech

See other templatesSee other templates

Carolingiens

Dès la fin du VIIe siècle, alors que le climat se réchauffe, faisant monter le niveau de la mer, laquelle envahit les terres des anciens saliens, de l'estuaire du Rhin à la Flandre maritime du nord de la France, la politique est marquée par des querelles sanglantes entre les Francs neustriens (à l'ouest) et austrasiens (à l'est), les derniers Mérovingiens sont cantonnés à un rôle de souverain d'apparat. Ils ont un royaume exsangue : le pouvoir émietté est aux mains des aristocrates terriens. La culture latine a progressivement régressé au cours des deux siècles précédents. Une crise économique sans précédent a mis à mal l'ensemble des repères de l'Occident antique : elle est notamment due à la fermeture des routes commerciales avec le monde méditerranéen à cause des conquêtes arabes.

C'est dans ce contexte que commence l'ascension d'une nouvelle famille. Parmi les réels détenteurs du pouvoir, les maires du palais austrasiens prennent de facto le contrôle de l'ensemble du royaume des Francs, avant de détrôner publiquement le dernier mérovingien et de former leur propre dynastie : il s'agit des Pippinides (qui tire son origine de Pépin), ultérieurement connus sous le nom de Carolingiens (nom qui vient de Charlemagne). Soucieux de légitimer leur coup d'État, les Pippinides prétendent descendre de Francus, un Troyen légendaire, se rattachant par là à l'histoire de Rome.

Le pouvoir des Carolingiens marque l'entrée réelle dans le Moyen Âge : le centre du pouvoir se déplace vers l'est, des cités épiscopales antiques vers les domaines ruraux des comtes carolingiens. Il est remarquable que dans le même temps, les hommes de lettres, conscients de la disparition de la culture antique, tentent de la faire renaître : c'est la Renaissance carolingienne. Charlemagne, le deuxième et plus prestigieux souverain carolingien est lui-même couronné Empereur des Francs et des Romains en l'an 800 à Rome. Mais il est difficile de voir dans son Empire, une véritable "renaissance de l'Empire romain" (renovatio imperii).

Leave a comment

You are commenting as guest.

Go to top

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech