Welcome to Fransızca Öğretmeni   Click to listen highlighted text! Welcome to Fransızca Öğretmeni Powered By GSpeech

See other templatesSee other templates

 

Clodomir

Saturday, 01 January 0495, Tuesday, 25 July 0524

Clodomir ou Clodomer « Glorieux et grand », chlod (gloire) et mir, mer (grand) en vieux-francique, est roi des Francs du royaume d'Orléans de 511 à 524. Il est né vers 495 et mort le 25 juin 524 à Vézeronce.

Il est le fils de Clovis Ier et Clotilde.

Il épouse Gondioque (v.495-v. 532).

Il est le père de Thibaut (ou Théodebald), Gonthier (ou Gunthar) et Clodoald.

Ingomer « grande race » ou « descendant illustre » , (illustre Ingvaeon, ancienne tribu franque)3, premier fils de Clovis et Clotilde était mort en bas âge, après avoir été baptisé à l'initiative de Clotilde « dans les vêtements blancs, ceux mêmes dans lesquels il avait été régénéré », sans prendre conseil ou consultation auprès de Clovis. Dans les sociétés germaniques, l'organisation sociale est matrilinéaire, voire matriarcale6, les reines germaniques furent donc habituées à commander. Clovis,encore païen, reprocha à la reine : « Si l’enfant avait été voué à mes dieux, il vivrait encore ; mais comme il a été baptisé au nom de votre Dieu, il n’a pas pu vivre. ». Clotilde répondit : « Je rends grâce à Dieu tout puissant, Créateur de toutes choses, qui ne m’a pas jugée indigne de voir associé à son royaume l’enfant né de mon sein. Cette perte n’a pas affecté mon âme de douleur, parce que je sais que les enfants que Dieu retire du monde, quand ils sont encore dans les aubes, sont nourris de sa vue. ». Cette croyance en la résurrection des enfants baptisés prouve qu'elle était sensible aux débats religieux de son temps. La mort des nouveau-nés étant courante, la notice du prêtre Gennade de Marseille résumant l'œuvre de saint Augustin préconisait de les faire baptiser afin de sauver leurs âmes. Clotilde décida du baptême de Clodomir après sa naissance, en 495, pour que son fils puisse être sauvé en cas de mort prématurée. Clodomir tomba malade et Clovis réprimanda Clotilde de lui avoir administré un baptême chrétien : « Il ne peut pas lui arriver autre chose que ce qui est arrivé à son frère ; après avoir été baptisé au nom de votre Christ, il mourra aussitôt. ». Mais Clotilde pria Dieu et Clodomir guérit.

Leave a comment

You are commenting as guest.

Go to top

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech